Loading...
 

Projet 2.1 – Évaluer des stratégies de réduction de la dépendance énergétique et des émissions de gaz à effet de serre dans les pêches canadiennes

Les pêches sont fortement tributaires de la combustion de combustibles fossiles, et cette dépendance pose des problèmes tant économiques qu’environnementaux. En raison de la flambée des prix du pétrole en 2008, certaines pêches auparavant viables ne sont plus rentables et le retour possible des prix élevés est extrêmement problématique pour de nombreuses pêches et communautés de pêcheurs au Canada. En réponse à cette situation, les stratégies et les technologies d’économie de combustible suscitent un regain d’intérêt partout dans beaucoup de secteurs de l’industrie canadienne, et un certain nombre de projets ont été entrepris par différents gouvernements provinciaux pour faire face à la menace grandissante d’une poussée des prix du carburant. Par surcroît, les répercussions probables de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre soulèvent de plus en plus d’inquiétude à l’échelle mondiale, surtout celles qui influent directement ou indirectement sur la productivité aquatique (p. ex., réchauffement, acidification des océans).

 

Bien que la question générale de la consommation d’énergie ait été un sujet de préoccupation dans le secteur des pêches à différents moments au cours des 40 dernières années, elle gagne progressivement en importance sociale. Parallèlement à la montée du mouvement pour des produits de la mer durables, les consommateurs et les grands détaillants cherchent de plus en plus à comprendre et à réduire l’empreinte carbone de la pêche et des chaînes d’approvisionnement de produits de la mer, ainsi que de tous les autres aliments. Il semble inévitable que l’industrie de la pêche soit de plus en plus mise au défi de rendre compte de sa consommation de combustibles fossiles et de démontrer qu’elle est responsable à cet égard. Une stratégie proactive sera nécessaire pour relever efficacement ce défi afin d’obtenir l’approbation et l’acceptation sociales. Fait important, des indices donnent à penser que de nombreuses pêches sont bien placées pour rivaliser sur le plan de leur intensité énergétique et carbonique, surtout par comparaison avec certains des grands systèmes terrestres de production animale.

 

Un groupe hétérogène de gens de l’industrie de la pêche, du milieu universitaire et du gouvernement s’est réuni afin d’éveiller un intérêt pour des priorités de recherche sur l’utilisation de l’énergie dans les pêches canadiennes et obtenir des points de vue quant à ces priorités. Les discussions ont porté essentiellement sur les trois objectifs suivants :

 

  1. Déterminer l’état actuel des connaissances sur l’utilisation de l’énergie dans les pêches canadiennes;
  2. Définir des priorités pour la recherche sur l’utilisation de l’énergie dans les pêches canadiennes en général;
  3. Examiner par quels moyens le Réseau peut aborder ces questions de façon singulière.


Dans les semaines à venir, l’équipe de projet travaillera à élaborer plus en profondeur des projets de recherche.

 

Coordonnées du chef de projet

Peter Tyedmers
School for Resource and Environmental Studies, Dalhousie University
peter.tyedmers@dal.ca

 

Équipe de projet

  • Bob Grant - T. Buck Suzuki Foundation
  • Brian Johnson - Department of Fisheries and Aquaculture, Terre-Neuve et Centre canadien d’innovations des pêches
  • Bruce Osborne - Department of Fisheries and Aquaculture, Nouvelle-Écosse
  • Claude d’Entremont - Inshore Fisheries Ltd.
  • Damien Grelon - Merinov, Centre d’innovation de l’aquaculture et des pêches du Québec
  • Dany Jabbour - Clearwater Seafoods Limited
  • Daryl McIvor - Union des pêcheurs des Maritimes (UPM)
  • Donat McGraw - Ministère de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches, Nouveau-Brunswick
  • Jean Lanteigne - Fédération régionale acadienne des pêcheurs professionnels (FRAPP)
  • Jeff Simms - Newfoundland Resources Ltd.
  • Lewis Clancey - Department of Fisheries and Aquaculture, Nouvelle-Écosse
  • Paul Winger - Memorial University of Newfoundland
  • Rashid Sumaila - University of British Columbia (UBC)
  • Rick Ellis - Ocean Choice International
  • Robert Stephenson - Université du Nouveau-Brunswick
  • Ron Heighton - Gulf Nova Scotia Fleet Planning Board (GNSFPB)
  • Rory McLelland - Prince Edward Island Shellfish Association
  • Ruth Inniss - Union des pêcheurs des Maritimes (UPM)
  • Shaun Allain - Fishermen and Scientists Research Society (FSRS)
  • Sheena Young - Fundy North Fisherman’s Association (FNFA)
  • Stacey Paul - Pêches et Océans Canada, Station biologique de St. Andrews
  • Vern Shea - Department of Fisheries and Aquaculture, Nouvelle-Écosse
  • Wayne Matheson - Department of Fisheries and Aquaculture, Nouvelle-Écosse